Fotolia_12405880_Subscription_XL

Le tableau suivant démontre les caractéristiques anatomiques des vers de terre :

Caractéristique
Définition
Invertebré
  • Sans épine dorsale
Annélide
  • Le corps est en segment
Symétrie bilatérale
  • Si vous coupé un ver le long du centre du corps, les deux côtes seront identiques et symétrique.
Membre de la classe des oligochètes
  • Ils rampent en utilisant des muscles circulaires et longitudinaux qui se trouvent sous l’épiderme.
  • Chaque segment on des poils, des setae (voir figure 1) qui aident aux segments de s’agripper quand ils rampent.
Système respiratoire de base
  • Contrairement aux humains, les vers de terre non pas un système respiratoire bien développer.
  • Au lieu des poumons, ils respirent par leur peau qui doit rester humide pour la respiration.
Système circulatoire fermé
  • Contrairement à plusieurs invertébrés, le système circulatoire est complètement fermé.
  • Un gros vaisseau sanguin longe le corps en entier adjacent aux intestins.
  • De deux à cinq paire de vaisseau sanguin musculaire vont du vaisseau centrale et fonctionne comme des cœurs pour faire fonctionner le système circulatoire.

L’image suivante illustre l’anatomie d’un ver de terre:

L'anatomie d'un ver de terre
Figure 1: L’anatomie d’un ver de terre

Le premier segment est appelé péristomium (figure 1), et porte la bouche. La bouche est surmontée d’un lobe saillant en forme de langue, le prostomium (figure 1). Les vers de terre utilisent leur prostomium pour « percevoir » l’environnement qui les entoure. Dépourvus d’yeux, d’oreilles, de nez et de mains, ils dépendent de leur prostomium pour s’orienter dans le sol.

Lorsqu’ils creusent des galeries dans le sol, les vers de terre excrètent du mucus. Au contact des parois des galeries, ce mucus forme une sorte de ciment qui consolide les galeries et en permet la réutilisation.

Le cerveau du ver de terre n’est qu’une paire fusionnée de ganglions nerveux, situés principalement dans le troisième segment. Trois fibres nerveuses géantes s’étendent sur toute la longueur du corps, en périphérie du tube digestif. Ces fibres transmettent les impulsions du cerveau régissant les mouvements rapides du corps.

À environ le tiers de la distance qui sépare la tête du périprocte se trouve le clitellum (figure 1). Cette structure ne s’observe que chez les vers qui sont prêts à se reproduire (adultes). Le clitellum peut être blanchâtre, rouge orangé ou brun rougeâtre. Les vers de terre sont prêts à s’accoupler lorsque leur clitellum est orange. Après l’accouplement, chacun des deux partenaires dépose un cocon (figure 2) contenant entre un et trois embryons. Le cocon glisse du clitellum vers la tête pour ensuite tomber sur le sol. Most of the material secreted to form earthworm cocoons is produced within the clitellum. The number of the segments to where the clitellum begins and the number of segments that make up the clitellum are important for identifying earthworms.

Le dernier segment est appelé périprocte  (figure 1) et porte l’anus.

A l’exception du premier et dernier segment, chaque segment comporte 8 href= »# » rel= »tooltip »>setae. Les setae ressemblent à de petits poils qui sortent de la peau. Les setae peuvent se rétracter et sont là pour bouger à travers le sol.

Comment identifier différent ver de terre:

Le montant de segments du peristomium au clitellum et le montant de segments que comporte le clitellum est spécifique à chaque espèce de ver de terre. Donc, si les 2 vers ont un montant différent de segments à partir du clitellum, ils sont des espèces différentes.

Au Canada, il y a 3 familles de ver de terre:

  • Lumbricidae
  • Acanthodrilidae
  • Sparganophilidae

Il y a des espèces de ver de terre qui sont autochtones à l’Amérique du Nord et au Canada:

  • Aporrectodea bowcrowensis
  • Bimastos lawrenceae
  • Arctiostrotus perrieri
  • Arctiostrotus vancouverensis
  • Toutellus oregonensis
  • Sparganophilus eiseni

Il y a 25 différentes espèces de vers de terre qui ont été identifié au Canada. Possiblement avec votre aide nous pouvons en trouver plus!

Comment differencier les juveniles des adultes.

Les vers de terre qui ne présentent aucune marque génitale (clitellum, tubercula pubertatis (figure 1),  tumescences génitales) sont des individus juvéniles. Ce stade du cycle de vie se situe entre le stade post-natal et le stade de maturité sexuelle ou stade clitellaire (stade adulte).


Cocon de ver de terre.
Figure 2: Cocon de ver de terre.

Autres stades de la vie du ver de terre

Les vers de terre peuvent entrer en période d’inactivité, ou de dormance, lorsque les conditions météorologiques sont défavorables (p. ex. périodes de sécheresse). On appelle cet état estivation. Durant l’estivation, le ver de terre s’enroule sur lui-même pour former un nœud et prend une couleur rose (figure 3).

Un ver de terre en état d'estivation.
Figure 3: Un ver de terre en état d’estivation.