Qu’est-ce qu’AttentionTrèfle?

Le programme AttentionTrèfle demande aux membres du public d’aider les chercheurs et les groupes de citoyens soucieux de la santé des populations de papillons monarques en identifiant la localisation des asclépiades, ce qui est crucial pour la reproduction monarchique au Canada. Les données que vous soumettez vous aideront à surveiller la présence et l’abondance des asclépiades, et aideront les chercheurs et les groupes de conservation à protéger, à préserver et à favoriser les asclépiades à travers le Canada. Vos observations feront la différence !

Pourquoi surveiller les asclépiades ?

Les asclépiades sont la principale source de nourriture pour les chenilles du papillon monarque (Danaus plexippus). Le monarque est le papillon le plus reconnaissable au Canada et peut être trouvé chaque été dans les régions méridionales de chaque province canadienne. Les papillons adultes pondent leurs œufs sur la face inférieure des feuilles d’asclépiade. Environ une semaine plus tard, les chenilles éclosent de l’œuf et se nourrissent des feuilles d’asclépiade pendant environ deux semaines. La chenille se suspend la tête en bas d’une feuille, attachée par un fil de soie et forme une chrysalide, dans laquelle elle se gonflera (transformée en papillon). Le papillon adulte émerge en deux semaines et répétera le cycle de reproduction. À l’approche de l’automne, les monarques adultes migrent vers le sud vers les États-Unis et le Mexique, où ils passent l’hiver et se reproduisent.

Les asclépiade est la clé du succès du monarque. Les asclépiades se composent de plus de 150 espèces différents, mais partagent tous un trait commun avec une légère toxicité . La plupart des animaux évitent de manger les asclépiades, mais la chenille monarque est capable de le faire en toute sécurité. Parce qu’il mange des asclépiades, les chenilles ingèrent et accumulent les toxines d’asclépiades, ce qui rend la chenille et l’adulte moins appétissantes pour les oiseaux et les autres prédateurs.

Les populations de monarques de l’Amérique du Nord ont diminué au cours des dernières décennies, au point où les monarques sont officiellement inscrits comme espèce à risque au Canada. Ce déclin est attribuable à une variété de facteurs, y compris la perte d’habitat dans les zones d’hivernage des monarques, la baisse de la disponibilité des fleurs sauvages au Canada et aux États-Unis, les parasites et les pesticides. Un autre facteur important est le déclin d’asclépiades dans de nombreuses régions d’Amérique du Nord où les herbicides sont utilisés dans les champs agricoles. Nous devons maintenir une population d’asclépiade saine au Canada, ce qui constitue une réserve importante contre les pertes futures de la population des monarques.

Votre aide est nécessaire

Aidez les scientifiques et les groupes de conservation à surveiller, à protéger et à cultiver la population d’asclépiade canadienne en enregistrant dans AttentionTrèfle là où les asclépiades sont trouvés. C’est facile à faire. À l’aide de votre telephoine intelligent ou de votre ordinateur personnel, enregistrez tous les emplacements que vous trouverez dans votre jardin, quartier ou parc local, dans les terres agricoles ou au bord des routes. L’ asclépiade est facile à identifier et il y a seulement cinq espèces généralement trouvées au Canada. Pendant ce temps, regardez et voyez s’il y a des papillons et, doucement, vérifiez les feuilles pour les chenilles, les œufs ou les chrysalides. Vous pouvez également les enregistrer dans AttentionTrèfle.

Comment utiliser AttentionTrefle?

AttentionTrèfle est parrainé par Ontario Nature!

Ontario NatureOntario Nature, un organisme de bienfaisance, protège les espèces sauvages et leurs habitats à travers la conservation, l’éducation et l’engagement du public depuis 1931. Nous avons un certain nombre de campagnes qui inclut les pollinisateurs et une liste d’opportunités de bénévolat dans notre Annuaire de la Science Citoyenne de l’Ontario. Nous sommes là quand la nature a le plus besoin de nous.

Profil de la chercheuse

Dr. Ilona Naujokaitis-Lewis

Dr. Naujokaitis-Lewis est une écologiste du paysage, biologiste de la conservation et naturaliste. Elle travaille comme une chercheuse scientifique avec Environnement et Changement Climatique du Canada et est basée au National Wildlife Research Centre de l’Université Carleton. Son programme de recherche est motivé par le grand défi d’améliorer notre capacité à prédire comment la biodiversité répondra aux changements mondiaux. Sa recherche s’adresse aux questions telles que comment le changement climatique et la perte d’habitat affectent les espèces sauvages et les habitats sur lesquels ils dépendent, quelles espèces et ces écosystèmes sont les plus vulnérables au changement climatique et comment prioriser les actions de conservation pour les espèces vulnérables aux changements climatiques. Elle réalise des études d’observation et expérimentales, des expériences basées sur la simulation et utilise la modélisation afin de répondre à des problèmes complexes appliquées en matière d’écologie. Les résultats de sa recherche scientifique servent à identifier des stratégies de conservation efficaces, y compris où, quand, et combien de temps mettre en œuvre des actions qui contribuent à la conservation de la biodiversité.

Une grande partie de la recherche actuelle du Dr Naujokaitis-Lewis est centrée sur la compréhension des causes des déclins indigènes des pollinisateurs. Elle passe beaucoup de temps à examiner le rôle de la végétation indigène dans la fourniture de refuges thermiques pour les papillons, les abeilles et les oiseaux, et comment un climat changeant et les modes d’utilisation des terres et de couverture terrestre dans les écosystèmes modifiés par l’homme affectent la biodiversité. Dans le cadre de ce travail, elle recherche les papillons monarques et leur plante hôte (espèces d’asclépiades, espèces d’Asclepias), y compris la façon dont le changement climatique et les pratiques d’utilisation des terres affectent où et quand les monarques et les asclépiades sont trouvés. Ses recherches s’appuient en partie sur les données recueillies par des projets de science citoyenne tels que AttentionTrèfle.

Vous pouvez en apprendre davantage sur ses recherches sur sa page d’accueil : https://inlewis.wordpress.com/

Soutien financier pour la création d’AttentionTrèfle a été fourni par Environnement et Changement climatique Canada